Les protocoles POPAmphibien : des outils pour la surveillance nationale des populations d’amphibiens



Objectif

Le programme de surveillance des populations d’amphibiens de France métropolitaine s’inscrit dans le cadre du programme de surveillance de la biodiversité terrestre porté par l’UMS PatriNat et l’OFB.

L’objectif principal de ce programme est d’identifier – et de déployer – des protocoles validés statistiquement permettant de suivre l’état des populations de l’ensemble des espèces d’amphibiens présentes sur le territoire. Parmi les dispositifs identifiés figurent les protocoles POPAmphibien, qui permettent de caractériser la dynamique temporelle des populations et des communautés d’amphibiens de France, et d’obtenir les tendances de populations nationales des espèces cibles.

Protocoles

Le programme POPAmphibien se décline en deux approches principales :

  • Suivi de l’occurrence des communautés d’amphibiens : concerne l’ensemble des espèces de la communauté présente au sein d’une aire composée de plusieurs sites aquatiques potentiellement colonisés
  • Suivi spécifique : concerne une espèce ou un groupe d’espèces cible au sein d’une aire composée de plusieurs sites aquatiques potentiellement colonisés

Ce programme a besoin de vous et ne peut se faire qu’à travers un réseau de participants motivés et compétents. Prenez contact avec votre coordinateur régional et rejoignez-nous en appliquant ces protocoles de suivis en contribuant ainsi à l’amélioration des connaissances sur les amphibiens de France.

Comment faire ? C’est très simple !

Prenez contact avec votre coordinateur régional, puis inscrivez-vous via le bulletin d’inscription (à renvoyer avant la mise en place du protocole à popamphibien@lashf.org) et téléchargez le protocole adapté à vos besoins :

Vous souhaitez suivre toutes les espèces d’amphibiens présentes au sein d’une aire définie ?

Téléchargez le protocole POPAmphibien « Communauté »

Vous souhaitez suivre toutes les espèces d’amphibiens présentes au sein d’une aire définie ? Téléchargez un des protocoles spécifiques :

Téléchargez le protocole POPAmphibien Spécifique « Crapaud »

Téléchargez le protocole POPAmphibien Spécifique « Euprocte »

Téléchargez le protocole POPAmphibien Spécifique « Grenouille brune »

Téléchargez le protocole POPAmphibien Spécifique « Salamandre (phase aquatique) »

Téléchargez le protocole POPAmphibien Spécifique « Salamandre (phase terrestre) »

Téléchargez le protocole POPAmphibien Spécifique « Triton »

Où saisir vos données POPAmphibien ?

La compilation de l’ensemble des données est réalisée chaque année pour la mise à jour des tendances de populations (analyses réalisées en collaboration avec l‘équipe d’Aurélien Besnard du CEFE de Montpellier).

La saisie des données POPAmphibien se fait en remplissant le fichier de saisie (Excel) correspondant à votre protocole :

Téléchargez le fichier de saisie POPAmphibien « Communauté »

Téléchargez le fichier de saisie POPAmphibien « Crapaud »

Téléchargez le fichier de saisie POPAmphibien « Euprocte »

Téléchargez le fichier de saisie POPAmphibien « Grenouille brune »

Téléchargez le fichier de saisie POPAmphibien « Salamandre »

Téléchargez le fichier de saisie POPAmphibien « Triton »

Un manuel de saisie est à votre disposition. Il liste les quelques consignes à respecter pour la saisie des données (la mise en forme des données pour les analyses se faisant via un programme informatique automatisé).

Par ailleurs, il est très important de saisir un passage même si aucun amphibien n’a été observé pendant la visite (indiquez au niveau de « présence d’amphibiens » : « non » dans le fichier).

Un site devenu indisponible (comblement d’une mare, inaccessibilité d’une zone privée, etc.) doit également être indiqué dans les fichiers ou à défaut, dans le mail d’envoi du fichier.

Une fois vos données saisies, enregistrez votre fichier sous le format :

« POP_Fichier_Saisie_POPAmphibien_Communaute_STRUCTURE_ANNEE » et envoyez-le à popamphibien@lashf.org

La saisie des données POPAmphibien est désormais possible sur GeoNature !

Contactez votre coordinateur régional afin de savoir si une plateforme GeoNature est disponible dans votre région pour la saisie des données POPAmphibien. Si votre structure dispose déjà de GeoNature, vous pouvez également installer le module et télécharger sa notice d’installation.

Découvrez ce tuto ou cette vidéo pour vous former à l’utilisation du module POPAmphibien GeoNature !

Pour plus d’informations, contactez-nous à l’adresse popamphibien@lashf.org !

Le programme POPAmphibien est développé avec le concours des six structures suivantes :

Société Herpétologique de France, Réserves Naturelles de France, Office National des Forêt, Union Nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement, Centre d’Écologie Fonctionnelle & Évolutive de Montpellier et Centre d’Études Biologiques de Chizé

Chaque année, la SHF actualise les tendances de populations des amphibiens de France métropolitaine. Cette mise à jour passe par l’acquisition et la compilation des nouvelles données de suivis, réalisées sur l’ensemble du territoire, et également sur le développement de modèles statistiques complexes pour l’analyse de ces données.

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter la chargée de mission responsable du programme de surveillance : audrey.trochet@lashf.org

 

TENDANCES DE POPULATIONS 2020

TENDANCES DE POPULATIONS 2021

Téléchargez ci-dessous les logos du POPAmphibien, à insérer sur tous les supports relatifs au programme (plaquettes d’informations, posters, bilans, comptes rendus…).

Télécharger les logos POPAmphibien

Qu’est-ce qu’une aire ?

Une « aire » telle que définie dans le protocole POPAmphibien « Communauté » est une zone géographique regroupant plusieurs « sites », définis comme étant des habitats potentiellement favorables à la reproduction des amphibiens (habitats où vous êtes susceptibles d’observer des amphibiens lors de vos passages). Une aire n’a pas de surface minimale ni maximale, il faut toutefois qu’elle regroupe au moins 3 sites, et que la visite de ces sites lors d’un passage ne dépasse pas la demi-journée.

Qu’est-ce qu’un site ?

Un « site » tel que défini dans le protocole POPAmphibien « Communauté» est un habitat potentiellement favorable à la reproduction des amphibiens (et dans lequel vous serez susceptible d’observer des amphibiens lors de vos passages). Ainsi, il peut s’agir de plus communément de mares, mais également d’étangs, de fossés, de bassins de rétention…

Il convient d’identifier des sites qui soient les plus permanents possibles, afin de ne pas impacter le taux de détection des espèces potentiellement présentes d’un passage à l’autre.

A quel moment dois-je réaliser les passages ?

Les passages sont à réaliser lorsque les conditions météorologiques sont favorables aux amphibiens. Le premier passage est à réaliser de jour (mais un passage en soirée est également possible). Le deuxième passage est quant à lui plutôt à réaliser de nuit (ou en soirée), et le troisième est à réaliser de jour de nouveau. Lors de chaque passage, il faut privilégier les fins d’après-midis ou débuts de soirée lorsque la température est relativement douce (> 8°C) et qu’il pleut. Cela favorisera la rencontre avec les amphibiens.

Dans le cadre du protocole POPAmphibien « Communauté », les passages sont à réaliser une fois tous les deux ans, sur la période de janvier (premier passage en janvier-février) à juin (deuxième passage en mars-avril et troisième passage en mai-juin).

Lors de mon dernier passage, tous mes sites étaient assec. Dois-je refaire un passage supplémentaire ?

Non. Si vous avez réalisé vos 3 passages, il n’est pas nécessaire de refaire un quatrième passage. Les variables météorologiques relevées lors des visites permettront, à large échelle, d’expliquer la faible détection des espèces cibles à la période du passage concerné.

Je n’ai pas détecté d’amphibiens lors de mon passage, dois-je tout de même le renseigner ?

Oui. Chaque passage, même sans observation, doit impérativement apparaitre dans les rendus. Dans les fichiers de saisie Excel, et dans l’outil de saisie en ligne GeoNature, un champ « présence d’amphibiens » vous permet d’informer si vous avez observé des amphibiens, ou non, lors de votre passage. Un manque d’informations concernant un passage risquerait de ne pas rendre exploitables vos données dans les analyses.

Un de mes sites est inaccessible (propriété privée), dois-je le sortir de mon suivi ?

S’il est possible de s’approcher du site et de détecter certaines espèces à l’écoute (anoures), le site peut rester dans le suivi. Il n’est toutefois pas idéal de maintenir le suivi parcellaire d’un site. Il conviendra donc de tenter d’obtenir l’autorisation du propriétaire pour l’accès au site lors des passages suivants. Si vraiment le site reste inaccessible, alors ce dernier devra être exclut du suivi. L’inaccessibilité d’un site lors des passages est un élément à indiquer dans les fiches de saisie.

Un de mes sites est inaccessible (comblé), dois-je le sortir de mon suivi ?

Oui. Etant comblé, ce site n’est plus considéré comme un habitat favorable à la reproduction des amphibiens. Il est inutile de retourner sur site lors des passages suivants. La disparition du site est un élément à indiquer dans les fiches de saisie. Il conviendra alors de tenter de trouver un autre site potentiellement favorable aux amphibiens dans l’aire considérée.

Le site peut par ailleurs être réintégré au suivi s’il bénéficie d’une restauration (même plusieurs années après).

Une mare a été créée dans mon aire, dois-je l’intégrer à mon suivi ?

Oui. Tous les habitats favorables d’une aire doivent être suivis lors des passages (un site favorable manquant au suivi pourrait héberger la quasi-totalité des individus de votre aire, et vous pourriez donc passer à côté).

Quelles données dois-je renseigner ?

Toutes les informations et documents à remplir sont disponibles en ligne sur le site de la SHF : http://lashf.org/popamphibien-2/

L’ensemble des éléments est à renvoyer à Audrey Trochet : audrey.trochet@lashf.org

Comment et quand sont analysées les données recueillies ?

Chaque année, la SHF coordonne, avec l’équipe d’Aurélien Besnard du CEFE de Montpellier, les analyses des données POPAmphibien. Ces analyses permettent d’obtenir les tendances nationales des populations des amphibiens de France métropolitaine, tendances actualisées chaque année grâce à la compilation constante de nouvelles données. Dans certaines régions bénéficiant de suivis réguliers depuis plusieurs années, des tendances régionales sont également obtenues.

L’ensemble des données recueillies participe donc à l’obtention des tendances nationales et régionales des amphibiens de France métropolitaine.